Un peu de poésie dans ce monde de brutes

M'News - Poésie

Une touche de poésie, c’est ce que propose l’éditeur de M’Rédaction, dans la rubrique Les poèmes de Mars’L, dans sa page M’News. C’est le moyen qu’il a trouvé pour faire des clins d’œil à l’actualité, loin des contraintes journalistiques. Juste pour le plaisir. Et si vous relevez, entre les lignes, quelques messages assimilables à une prise de position, n’en soyez pas offusqué, c’est normal ! En effet, Mars’L ne prétend pas être objectif, car l’objectivité n’existe jamais réellement sous la plume d’un être humain quel qu’il soit. Il veut seulement être honnête, comme tout journaliste devrait l’être. Découvrirez donc ses poèmes, en toute liberté. Peut-être, vous feront-ils simplement sourire ? Ou bien, retiendront-ils suffisamment votre attention pour qu’ils suscitent vos réflexions ? En tout cas, ils n’ont pas pour mission de vous stresser davantage que ne le font déjà les informations quotidiennes, d’où le choix du titre “ Un peu de poésie dans ce monde de brutes. ”

Une vieille appétence pour la poésie

Cette appétence de Mars’L pour l’écriture poétique n’est pas une découverte pour celles et ceux qui ont eu l’occasion de le lire sur d’autres supports. Le poème Amour en distanciel, publié en août 2021, en est le témoignage. À l’époque, il s’agissait de mettre en lumière les relations amoureuses contraintes d’être vécues à distance, en raison du confinement engendré par la crise du Covid-19. Pour mémoire, relisez ce poème.

Amour en distanciel

J’ai rêvé d’être aimé au-delà des mots.
J’ai tant voulu recevoir l’amour pur en cadeau.
Ta présence effective vraiment j’eus préféré
À tes WhatsApp, textos et émojis enjoués.

Nos cœurs en mode virtualité enflammée,
L’amour passion par réseau social interposé,
Quelle ivresse sans alcool et sans modération !
Pardi ! Quelle douce folie mâtinée de frustration !

Et voilà qu’un virus, sorti d’on ne sait où,
Vient tout de go, sans crier gare, enfoncer le clou.
Plus question, dans mes bras, espérer te serrer !
Jetés aux orties tous nos rêves de se retrouver !

C’est à croire que depuis ce triste mois de mars,
Nous sommes définitivement les dindons de la farce.
Confinés, masqués, désespérés, vaccinés
Et toujours pas majeurs, sans cesse infantilisés…

Puisse, de cette atmosphère délétère, l’amour triompher un jour !

1 Commentaire

1 Rétrolien / Ping

  1. Le printemps pour donner un peu d'espoir | M'Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*